Fin du cycle, je termine cette page en une note

Ah mon journal, que tu m’a manqué . .

J’arrive au bout ! C’est la dernière ligne droite et un grand pas sera fait, une page qui vas ce tourner.

Je suis triste mais en même temps je sais que ça m’apportera que du bien, alors je compte les heures et j’ai hâte d’y être pour savourer ce dernier moment avant de commencer quelque-chose de nouveau 🙂

C’est encore un nouveau cycle, plus tôt que prévus et le dernier changement radical de prévus. je vais établir de nouveaux plans pour la suite.

Aller je dois déjà te laisser, et je te dis au prochain cycle.

Moa.

Un petit pas .

Tu te souviens quand hier j’ai parler des deux choses à faire ? J’ai fait un pas, maintenant j’ai deux jours pour le faire, deux jours pour finaliser le ver et jeter l’hameçon. Puis on espère que la pêche sera bonne et que le poisson visé mordra, il mordra et restera fermement accroché :).

Pour mon choix je pense de plus en plus que la raison est le choix que je dois prendre, le temps. Il me faut surement un peut de temps pour me décider et être réaliste. Du temps pour trouver le courage.
J’ai eu un début de journée difficile aujourd’hui, j’ai coupé les fruits, préparé le café, le sert dans ma plus belle tasse préféré, positionne les biscuits, préparer les céréales au four-micro-onde, et là je renverse le café sur la table, soudain, les céréales exploses de partout dans la machine . .
Bref je me ressert du café, nettoie la table, le sol, la chaise, le four-micro-onde, me prépare à nouveau des céréales. Une fois tout en place, je m’installe et là, je m’aperçois que je suis déjà en retard. Deux choix possible, avaler tout ce que je peux en un minimum de temps et partir au plus vite, ou rester là, à profité de ce magnifique repas, prendre le temps de manger, nettoyer, et de me préparer. Devine ce que j’ai fait, j’ai choisis d’assumer d’être en retard et de ne pas avoir une mauvaise journée, j’ai pris le temps de finir mon déjeuner et de m’éveiller correctement. Et la journée c’est très bien passé, même mon retard est passé d’une façon agréable.

Bon, j’ai du travail à finir, à plus tard petit journal 🙂     [AJOUTER DESSIN]
moa.

Une envie d’écrire

Je voulais écrire ce soir quelques petites lignes, et voilà 🙂

Je vais te parler de cette journée, il n’a pas fait très beau mais je me suis bien senti.
J’ai pris le temps de faire les choses, parler, savourer et ça fait un bien. Je devrais le faire plus souvent, voire tout les jours. Mais j’ai peur de perdre se plaisir et qu’il ne tombe dans la routine quotidienne.

Je suis divisé par deux choix, je ne sais pas quoi prendre, je sais pourtant le quelle est le meilleur mais surement une certaine orgueil m’empêche de le prendre. Et moi qui me disais d’être toujours réaliste, de faire des choix réfléchit. Je me retrouve à ne pas suivre mes propres conseils, ^^ quelle ironie interne, je me contredis moi-même.
Je vais continuer d’y réfléchir et je prendrais une décision plus tard . .

Je dois régler un autre problème avant. Allez je me donne jusqu’à la fin de la semaine pour terminer mes deux objectifs et je me lance. Courage !

Je vais éteindre ma machine à écrire pour ce soir,
Bonne nuit mon petit journal 🙂

moa.

La fin du week-end :)

Bizarrement je suis content de la fin du weekend. Ça été un weekend banal, rien qui ne sort de l’ordinaire. C’est maintenant, à cette transition que l’on a la perspective de la semaine. Ont planifie déjà notre semaine jusqu’au weekend suivant même si on le sait tous, il y aura des imprévues et on ne fera pas tous ce que l’on n’a prévus. On vise déjà le weekend suivant alors que l’on vient tout juste d’en sortir. 🙂

C’est comme quand l’on commence un weekend et que l’on pense déjà à sa fin et que l’on se dit « A c’est trop court » ou « Le temps passe trop vite ».

Savourons le moment présent, c’est tellement agréable 🙂

Moa.

Je n’ai pas de titre ..

J’ai envie d’écrire sans vraiment savoir quoi dire. Cette sensation de ne pas savoir quoi faire mais de ressentir le besoin de la faire, c’est assez désagréable.

Je pense que tout cela est un rejet interne, une envie créée à cause de la situation actuel, ont cherche à se rapprocher des choses que l’on espère ou que l’on aimerai tout en sachant que ce n’ai pas le moment ou le cas.

Moa 🙂

Dur dur le commencement

Je passe mes journée à travailler, mais les jours ne suffisent pas et je doit travailler les nuits. Mais des fois, ça ne suffit pas non plus et il m’arrive de sauter discrètement une nuit.
Je ne le referai pas souvent car après deux tentatives je pense qu’il vaut mieux dormir 1 à 2 heures que pas du tout.
Sinon il faudrait rajouter des heures dans les journées. Riens qu’une petite heure suffirait, juste une pour faire tellement de choses..  tellement qu’une seule heure au finale ne résoudrais pas le problème. Il y à trop de choses à faire, mais je préfère être déborder d’objectifs que de ne pas savoir quoi faire de mon temps.

Il m’arriverais t’il d’avoir peur du temps ? De ce dire qu’il faut faire des choix.. Mais au final tant mieux ça nous pousse à chercher des solutions pour améliorer notre rendement et créer de nouvelles choses, même si des fois ça nous oblige à ne pas en finir certaines correctement et créer de la frustration.
Maintenant je me dit que c’est surement ça le fonctionnement de la vie :

Être fainéant et ne pas avoir de temps, pousse à devenir ingénieux.

 

(Au début je voulais dire que j’avais écrit à une amie mais bon finalement non, car j’ai l’impression de déjà parler à une amie avec toi.)

Moa.

Bonjour mon journal

Je viens d’acheter mon petit journal !! 🙂

Il est tard, je suis fatigué mais comme tous les enfants, je veux ABSOLUMENT écrire quelques lignes.
Impossible de résister à la tentation de l’utilisation d’une nouveauté. dès que l’on à obtenu quelque-chose on souhaite le tester, l’utiliser, le rentabiliser, au risque de mal faire, mais tant pis, on ne peut résister . .

Et puis ça me permet de me lancer, de crayonner un peut sur cette page, quelle ne reste pas blanche, sinon elle le restera surement pour toujours 🙁

Je vais me reposer, il est tard. Je parlerais une autre fois. Mes rêves m’attendent 🙂

Moa.